10 000 licenciements chez Sony

0

Le PDG de Sony, Howard Stringer, a dévoilé son plan de restructuration pour redresser son groupe : 10 000 emplois vont être supprimés dans le monde, ce qui représente 7% du personnel mondial travaillant pour l’industriel japonais.

La France et l’Europe ne sont pas touchés par ce plan qui devrait concerner 4 000 emplois au Japon et 6 000 à l’étranger, 11 usines (sur 65 dans le monde) seront fermées ou vendues d’ici à 2007, et 120 milliards de yens (885 millions d’euros) d’actifs vont être cédés d’ici à la fin de l’exercice fiscal 2007-2008.

Le géant japonais a, de plus, lancé un nouvel avertissement sur ses résultats pour l’exercice 2005-2006 en cours, au terme duquel (le 31 mars 2006), il s’attend désormais à une perte nette de 10 milliards de yens (74 millions d’euros), au lieu d’un bénéfice du même montant.

La stratégie du nouveau PDG est de lancer l’entreprise à la reconquête de son premier métier, l’électronique grand public (télévision, audio, jeux vidéo), qui représente 70 % de ses revenus. L’abandon de certaines activités annexes comme l’accès internet ou la banque/assurance est programmé.

Symbole de son déclin, Sony, inventeur du Walkman, a perdu le leadership mondial du baladeur musical au profit d’Apple et de son iPod. Et il s’est fait dépasser dans les téléviseurs par les japonais Sharp, Matsushita, et surtout par le sud-coréen Samsung  très innovant et performant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here