Articles sur le cross fire d’Ati

0
4

C’est aujourd’hui qu’Ati autorise la presse a publier ses articles consacrés au fameux Cross Fire, le concurrent direct du non moins fameux Sli de Nvidia. Pour rappel le cross fire a été lancé officiellement au printemps dernier mais les premières cartes disposant de cette technologie ne sont toujours pas disponibles dans les magasins. Nos confrères Presence-PC, Hardware.fr et Clubic publient chacun un article sur le Cross Fire et les résultats sont plutôt très décevants en raison notamment de nombreux bugs probablement liés à un lancement dans la précipitation pour essayer de rattraper le retard sur le concurrent Nvidia. Les rares utilisateurs qui ont l’envie et surtout les moyens de coupler 2 cartes graphiques haut de gamme se tourneront vers le sli, plus abouti.

Citation : Que le temps passe vite ! Cela fait en effet un petit peu plus d’un an que NVIDIA déterrait une technologie que l’on imaginait dépassée en donnant un second souffle au SLI, SLI qui avait fait les beaux jours de feu 3DFX. Rappelons, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, que le SLI, tel que nous le connaissons aujourd’hui, s’appuie sur la souplesse du bus PCI-Express pour permettre l’utilisation de deux cartes graphiques en parallèle afin de combiner leur puissance respective et donc d’augmenter les performances graphiques brutes. Annoncé durant l’été 2004 et disponible pour le grand public courant décembre, le SLI a réalisé un joli parcours en s’imposant peu à peu comme la plate-forme de référence pour les configurations haut de gamme, il est vrai grâce à un chipset de qualité, le nForce 4 pour ne pas le citer.

Lire le test du Cross Fire sur Clubic

Citation : L’histoire d’ATI est marquée par une affection jamais démentie pour les solutions multi GPU. Ainsi en 1999 alors que nVidia introduit sa GeForce, ATI, qui n’a pas de nouveau GPU à mettre en face de la nouvelle puce de son concurrent Californien, choisit de rétorquer par l’intermédiaire de la Rage Fury MAXX, une carte équipée de deux Rage 128 Pro. Malheureusement pour ATI cette solution montrera vite ses limites, et le support fourni par le constructeur Canadien pour cette carte génèrera même une controverse qui nuira à son image.

Après de tels déboires on aurait pu penser qu’ATI aurait choisi de rester éloigné des solutions multi GPU mais ce n’est pas le cas : ils ont simplement décidé de dédier ce type de solutions au marché professionnel. Ainsi en 2002 Evans & Sutherland annonce sa collaboration avec ATI pour la création de sa carte simFUSION 6000 intégrant de deux à quatre Radeon 9700.

Lire le test du Cross Fire sur Presence-PC

Alors que tout le monde attend avec impatience l´arrivée de la nouvelle génération de GPUs ATI, c´est avec CrossFire que le fabricant canadien a décidé d´ouvrir le bal. Présenté en mai dernier, le concurrent du SLI arrive enfin. Répond-il aux attentes ?

Lire le test du Cross Fire sur Hardware.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE