Nomatica en redressement judiciaire

0

Le site marchand de produits électroniques et informatiques était à la recherche de nouveaux investisseurs pour lui permettre de continuer ses activités. Faute d’avoir trouvé des capitaux, Nomatica a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Toulouse, Haute Garonne, vendredi 2 décembre 2005.

Créée et dirigée par Christophe Cornujols en 2000, l’entreprise s’était développée à vitesse grand V et avait pris pied dans 21 pays européens, dont la Grande-Bretagne où elle avait racheté en juillet 2004 le site Internet-Direct. Aurait-elle eu les yeux plus grands que le ventre ? Probable…

L’entreprise n’a jamais réussi à gagner de l’argent et la concurrence est de plus en plus grande dans ce secteur en pleine consolidation ou quelques poids lourds (LDLC, Rueducommerce, CDiscount…) tirent leur épingle du jeu.

Le dernier conseil d’administration de la firme, fin octobre, annonçait un chiffre d’affaire sur la période 2004-2005 de 71 millions d’euros (contre 105 initialement prévus) avec des pertes d’exploitation s’élevant à 6 millions d’euros. La moitié de l’effectif, soit environ 100 personnes, a été licencié en un an.

Le tribunal a accordé 6 mois à Nomatica pour se sauver de la faillite. Des rumeurs de marché (Nomatica est côté sur le marché libre à la bourse de Paris) laissent entendre que certains concurrents (Rueducommerce ?) pourraient reprendre à moindre coût le marchand en ligne toulousain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here