Nvidia lance sa GeForce 9600 GT

0
6

NVIDIA annonce le lancement de la première carte de sa série GeForce 9, il s’agit d’une puce milieu de gamme, la GeForce 9600 GT. Cette carte succède aux GeForce 8600 GTS et GeForce 8600 GT et se pose en concurrente très sérieuse des Radeon HD 3850 et Radeon HD 3870 qui rencontrent un grand succès.

Malgré son nom, la GeForce 9600 n’utilise pas une nouvelle architecture, il s’agit en fait d’une puce G94 basée sur l’architecture GeForce G80, exactement comme le G92 des GeForce 8800 GT. Nvidia aurait donc du logiquement nommer sa carte 8700 ou quelque chose dans ce genre la mais ça aurait été probablement moins vendeur. Le G94 de la GeForce 9600 profite d’un architecture compatible DirectX 10 (et non 10.1) et embarque 64 processeurs de flux (32 pour la 8600 GTS), 8 unités de texture et 16 ROPs. Cette carte prend en charge un bus mémoire 256 bits (128 pour la 8600 GTS) et dispose de la compatibilité PCI-Express 2.0.

La puce G94 est gravée en 65nm (80nm pour la GeForce 8600 GTS) et compte 505 millions de transistors soit 200 millions de transistors de moins que la GeForce 8800 GT mais deux fois plus que la GeForce 8600 GTS. La fréquence de fonctionnement du GeForce 9600 GT est fixée à 650 MHz pour le processeur graphique alors que les unités de shaders fonctionnent à 1625 MHz. La carte est dotée de 512 Mo de mémoire vidéo GDDR3 cadencées à 900 Mhz.

Nvidia introduit quelques nouveautés concernant la vidéo. En effet, la carte gère deux sorties DVI Dual-Link et offre une prise en charge HDCP complète sur ces connecteurs, y compris en Dual-Link. La nouveauté, par rapport à la génération 8600, vient de la prise en charge HDMI via un dongle DVI/HDMI à l’instar de ce que propose AMD. La GeForce 9600 GT supporte également nativement l’interface DisplayPort mais c’est à la seule discrétion des fabricants de cartes graphiques de retenir, ou non, cette interface pour l’implémenter sur leurs cartes. Le moteur PureVideo HD de la GeForce 9600 est identique à celui des GeForce 8800 GT avec une prise en charge de la décompression matérielle des flux MPEG2 HD ou H.264 alors que les flux codés en VC-1 sont eux partiellement accélérés.

Nos confrères de la presse informatique ont publié des tests complets de cette carte. Comme on pouvait s’y attendre, les performances sont excellentes et se situent au niveau d’une Radeon HD 3870 soit finalement pas très loin des performances d’une 8800 GT (entre 10 et 30% de performances d’écart voir moins dans certains jeux). Sachant que la GeForce 9600 GT devrait être disponible au lancement à 170 euros (30€ de moins qu’une 8800 GT) et devrait rapidement se trouver à environ 150 euros, elle risque fortement de devenir la nouvelle référence à la place de la Radeon HD 3850 (tout dépendra des prix de vente en magasin car ATI a déjà annoncé une baisse de prix sur ses cartes). Petit bémol, il semblerait que la nouvelle carte de Nvidia soit assez bruyante. Une version GTS de la 9600 devrait également voir le jour mais aucune date n’est encore connue.

Citation : Alors qu’AMD démarrait les hostilités avec le lancement en début d’année de son Radeon HD 3870 X2, une carte graphique au positionnement haut de gamme puisqu’embarquant deux puces, NVIDIA lui donne aujourd’hui la réplique avec l’arrivée du GeForce 9600 GT, une carte qui vise cette fois-ci le milieu de gamme et donc plus particulièrement les Radeon HD 3850 et HD 3870. D’emblée, on note la nouvelle appellation de cette puce qui appartient donc à la série des GeForce… 9 !
Succédant au GeForce 8, le GeForce 9 nous arrive donc, et c’est inhabituel pour NVIDIA, avec une puce milieu de gamme. Que faut-il attendre de cette nouvelle puce ? NVIDIA propose-t-il une véritable nouvelle architecture ? Les performances sont-elles au rendez-vous et le GeForce 9600 GT est-il deux fois plus rapide que le GeForce 8600 GTS comme annoncé ? La réponse dans ce test !

Lire le test de la GeForce 9600 GT sur Clubic

Ciation : Le secteur des cartes graphiques haut de gamme revêt beaucoup d’importance pour les fabricants que sont NVIDIA et AMD/ATI. Avoir le GPU le plus puissant du marché permet en effet de bénéficier d’une image positive auprès des consommateurs mais a également un impact sur les OEM et autres assembleurs de machines haut de gamme à forte valeur ajoutée. Cela autorise également aux services marketing de se faire mousser et d’organiser des campagnes de communication axées sur les résultats de leur « flagship ». Si les ventes de cartes 3D haut de gamme ne sont pas négligeables, elles ne représentent cependant qu’une petite portion du chiffre d’affaires et ne suffiraient pas à rentabiliser les frais engendrés par leur développement. L’essentiel des ventes de cartes graphiques est en effet réalisé sur la bas de gamme et le milieu de gamme.

Lire le test de la GeForce 9600 GT sur Matbe.com

LAISSER UN COMMENTAIRE