NVIDIA lance les GeForce GTX 260 et 280

0

C’est aujourd’hui que NVIDIA lance officiellement sa nouvelle génération de carte graphique haut de gamme : les GeForce GTX 280 et GTX 260.

La GeForce GTX 280 mesure 27 cm (comme la 8800 GTX), pèse 932 grammes, occupe deux slots et comporte un carénage intégral du PCB qui permet d’éviter d’endommager la carte mais rend le changement de refroidissement plus compliqué. La GeForce GTX 280 est composée de 1.4 milliards de transistors (ce qui est énorme !), de 240 unités de calcul dédiées aux shaders, de 80 unités dédiées aux textures et de 1 Go de mémoire GDDR3 (bus 512-bit). La carte est gravée avec une finesse de 65nm et les fréquences sont de 602 MHz pour le GPU et de 1107 MHz pour la mémoire (576 et 999 Mhz pour la GTX 260). L’alimentation de la carte s’effectue via un connecteur PCI-Express à 6 broches et via un connecteur à 8 broches. La GTX 260 se contente de 2 connecteurs à 6 broches. La consommation maximale de la 280 est de 236 watts et de 182 watts pour la 260. NVIDIA recommande un bloc de 550 watts pour la GTX 280 et de 500 watts pour la GTX 260. Le prix de vente devrait être de 550€ en France (350€ pour la GTX 260), la disponibilité réelle de ces cartes devrait être très faible durant quelques semaines.

Nos confrères ont publié des tests de la GeForce GTX 280 (mais pas de la 260 malheureusement) et il faut avouer que les performances sont impressionnantes. La Geforce GTX 280 dépasse la Geforce 9800 GX2 alors que cette dernière est basée sur deux GPU (G92). La GTX 280 devient bien entendue la carte la plus puissante sur le marché. Vu le prix de cette carte, elle est à réserver aux joueurs les plus exigeants disposants d’un écran de (très) grande taille pour profiter des hautes résolutions (filtres activés). Difficile de se prononcer sur la GTX 260 mais si les performances ne sont pas trop en retrait par rapport à la 280, elle pourrait bien devenir la nouvelle référence en terme de rapport performances/prix dans le haut de gamme (entre 300 et 400€).

Citation : Après des mois d’attente, voici enfin un véritable nouveau haut de gamme chez NVIDIA. Pour les amnésiques, petit rappel des faits. Novembre 2006, sortie en grandes pompes du G80 matérialisé par l’excellente carte graphique GeForce 8800 GTX. GPU complexe, performant et cerise sur le gâteau, associé à 768 Mo de GDDR3 via un bus 384-bit. NVIDIA écrase alors la concurrence et les performances atteignent des niveaux très intéressants. En mai 2007, sous la pression de la sortie imminente de la Radeon HD 2900 XT, la firme au caméléon dégaine une version surcadencée de sa GTX : la 8800 Ultra qui jusqu’à la sortie de la GTX 280 ce jour, reste la meilleure carte graphique mono-GPU du marché. Cependant, les Radeon ont été décevantes à plus d’un titre depuis la série des HD 2000 et aucune d’entre elle n’a pu venir contester la suprématie de NVIDIA sur le haut de gamme. Seule la Radeon HD3870X2 a pu faire mieux mais a été contrainte d’associer deux GPU sur un même PCB afin d’y parvenir.

Face à cette concurrence apathique, NVIDIA s’est contenté de mieux remplir le trou laissé entre ses GeForce 8800 Ultra/GTX/GTS et les 8600/8500. On a donc eu droit aux 8800 GT et GTS 512 qui se sont avérées être des cartes performantes, parfois du niveau d’une 8800 GTX, le tout à des prix très attractifs. N’oublions cependant pas les problèmes de disponibilité qui ont touché les 8800 GT. Est ensuite venue la 9600 GT qui se devait de combler un autre trou : celui occupé par les Radeon HD 3870/3850 qui étaient seules sur le segment des cartes vendues entre 150 et 180 euros. Vient ensuite la 9800 GX2 chargée de faire patienter les amateurs de cartes haut de gamme et ayant pour objectif de reprendre la palme de la carte la plus performante du marché à la Radeon HD3870X2. Cependant cette carte associant deux GPU souffre d’un manque de mémoire dès que l’on lorgne vers les hautes résolutions avec tous les détails activés. Dernière née avant cette GTX280, la GeForce 9800 GTX qui n’a qu’à moitié convaincu en offrant des performances équivalentes à une 8800 GTX mais souvent en deçà d’une 8800 Ultra. Toujours la faute à un frame buffer insuffisant qui peine à gérer les grosses textures avec ses 512 Mo de mémoire et le bus 256-bit.

Lire le test de la GeForce GTX 280 sur Matbe.com

 

Citation : A peine plus de trois mois après avoir lancé le GeForce 9800 GX2, qui venait couronner la récente gamme GeForce 9 de NVIDIA, le fabricant revient sur le segment des cartes graphiques haut de gamme avec le lancement du GeForce GTX 280. Il faut dire que malgré les déclinaisons successives du G80, la puce à l’origine du GeForce 8800, les performances n’avaient que peu évolué et le dernier GeForce 9800 GTX s’avérait à peine plus rapide que le GeForce 8800 Ultra sorti il y a plus d’un an !

En préparation depuis quelque temps déjà, la GeForce GTX 280 devrait permettre à NVIDIA de renouveler son offre très haut de gamme, mettant ainsi un terme à la navrante stagnation des performances à laquelle nous assistions… impuissants. Et si la GeForce GTX 280 s’annonce sur le papier comme un monstre de performances, c’est aussi pour NVIDIA une nouvelle plate-forme de promotion de ses technologies maisons. Car, plus de douze mois après la sortie de CUDA, l’API qui permet d’utiliser le processeur graphique comme un co-processeur, les premières applications grand public en tirant profit voient le jour. Un petit tour du propriétaire s’impose !

Lire le test de la GeForce GTX 280 sur Clubic.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here