AMD abandonne ses usines de production

0
5

AMD a annoncé mardi la scission de ses activités de fabrication ainsi qu’une nouvelle injection de capitaux pour réduire son endettement. L’objectif étant de mieux rivaliser avec son grand concurrent Intel.

L’opération s’effectuera avec le soutien de deux groupes de capital-investissement de l’émirat d’Abou Dhabi qui vont investir 5,7 milliards de dollars dans les usines scindées et apporteront 300 millions à AMD en échange de 20% du capital. Cette scission permettra à AMD d’investir davantage dans le développement de nouveaux produits en le déchargeant des coûteuses lignes de production. AMD pourra donc choisir entre ses anciennes usines ou un autre fondeur comme les taiwanais TSMC et UMC pour la fabrication de ses puces (c’était déjà le cas pour sa filiale ATI). A l’inverse, ses anciennes usines pourront produire des puces pour d’autres sociétés.

“Ce jour est historique pour AMD, qui crée une entreprise plus forte financièrement et plus ciblée”, a déclaré Dirk Meyer, PDG du groupe. La société née de la scission, dénommée provisoirement Foundry Company, reprendra 1,2 milliard de dollars de dettes à la maison mère et emploiera 3.000 personnes. Le groupe d’Abou Dhabi Advanced Technology Investment Company (ATIC) contrôlera 55% du capital, le reste sera conservé par AMD qui n’aura donc plus le contrôle sur ses anciennes usines.

LAISSER UN COMMENTAIRE