Grand comparatif de 28 processeurs AMD et Intel

0
13

L’excellent CanardPC.com publie un grand comparatif de 28 processeurs, c’est à dire en gros tous les modèles Intel et AMD actuellement sur le marché grand public. Après un très grand nombre de tests, le site a retenu les choix suivants pour trois configurations types (entrée, moyen et haut de gamme) :

  • Pentium Dual Core E2200 (70€) :
    Pour moins de 150€ pour le couple CPU/carte graphique, on peut donc désormais jouer dans de bonnes conditions pour peu qu’on ne soit pas trop exigeant en termes de résolution. Le Pentium Dual Core que nous avons sélectionné est en fait un Core 2 Duo dont le cache a été réduit au minimum vital. Il est cadencé à 2.2 GHz, doté d’un FSB 200 MHz (800 QDR) et d’un cache L2 de 1 Mo. Pour le jeux, l’impact du manque de cache est généralement assez limité et le Pentium Dual Core s’en tire bien mieux qu’un Celeron ou qu’un Athlon/Sempron d’entrée de gamme. De plus, il bénéficie d’un très fort potentiel d’overclocking, ce qui n’est pas négligeable pour un processeur d’entrée de gamme.
    Alternative : Celeron Dual Core E1500 (50€) – Vraiment le strict minimum. Plus bas, vous le regretteriez !
    Et si vous voulez vraiment de l’AMD : Phenom X3 8450 (85€) – si le tri-coeur vous interesse…
  • Core 2 Duo E7400 (130€) :
    Cadencé à 2.8 GHz, gravé en 45 nm , doté de 3 Mo de cache et d’un FSB à 266 MHz (1066 QDR), le Core 2 Duo E7400 fait partie de la nouvelle gamme E7000. Celle-ci est plus économique que la série E8000 tout en maintenant un niveau de performance à peine plus faible. C’est sans conteste la bonne affaire du moment dans le segment Dual-Core : ce processeur ne bridera pas votre carte graphique, même haut de gamme. En cas d’upgrade, n’oubliez toutefois pas de vérifier si votre carte-mère est compatible avec les Penryn (45 nm) ! Enfin, au cas ou vous destinez votre PC à la création multimédia plutôt qu’au jeu, vous pouvez vous tourner vers un processeur Quad Core, en l’occurrence un Q6600 (65 nm) ou son successeur, le Q8200 (45 nm).
    Alternative : Core 2 Duo Q6600/Q8200 (160 €) – Si vous utilisez des applications optimisées multi-coeurs
    Et si vous voulez vraiment de l’AMD : Phenom X4 9950 (170€) – Mais préparez-vous aux sarcasmes
  • Core i7 920 (300€) :
    Si vous changez de machine et pouvez vous permettre d’opter pour une carte mère X58 et de la DDR3, n’hésitez pas : le Core i7 920 dispose d’excellentes performances, est paré pour l’avenir, et proposé à un prix somme toute raisonnable au regard de la nouveauté.  Pour 300€, vous disposerez de quatre cœurs (et quatre autres virtuels en prime) cadencés à 2.66 GHz, de 12 Mo de cache L3 et de qui se fait de mieux en ce moment. Pour ne rien gâcher, il est généralement très facile d’overclocker ce processeur à 3.2 GHz (au delà, c’est nettement plus compliqué).  Pensez toutefois à ne pas négliger votre carte graphique !
    Alternative : Core 2 Duo E8600 (270 €) – Pour une upgrade, moins cher qu’un Core i7 car compatible LGA775/DDR2
    Et si vous voulez vraiment de l’AMD : forcez-vous et achetez de l’Intel !

Citation : Choisir correctement un processeur est une tâche difficile. De tous les composants d’un PC, c’est probablement celui qui vous demandera le plus de réflexion pour faire le bon choix. Car contrairement à une carte graphique par exemple, qui ne sert qu’à un seul usage (jouer), un processeur doit être sélectionné en fonction de l’utilisation que vous faites de votre PC. Le but de cet article sera donc de vous fournir le maximum d’éléments pour que vous puissiez choisir votre processeur en toute connaissance de cause.

Avant de rentrer dans les détails, il convient d’expliquer brièvement l’évolution du marché depuis 2000. Chez Intel, cette date correspond à l’annonce du Pentium 4 et de son architecture Netburst, prévue pour atteindre rapidement les 10 GHz, fréquence à laquelle elle délivrerait tout son potentiel. Cinq ans plus tard, Intel fait définitivement le deuil du Pentium 4 devant l’impossibilité technique d’atteindre une telle fréquence. En cause : une évolution trop lente des process de gravure. S’en suit une période de flottement ou le fondeur enchaine les processeurs décevants et énergivores (Pentium 4 « Prescott », Pentium D) jusqu’à finalement les remplacer par les Core et Core 2, issus de l’architecture des Pentium M, eux-mêmes dérivés des anciens Pentium 3. La dernière étape étant l’annonce des Core i7 à la fin 2008, qu’on peut résumer comme de Super Core 2.

Chez AMD, l’épopée à commencé en 2000 avec l’Athlon, un processeur très efficace, surtout comparé aux premiers Pentium 4 cadencés à 1.5 GHz. En 2003 arrive l’Athlon 64, un Athlon doté des instructions 64 bits (inutile pour l’époque), mais surtout d’un contrôleur mémoire intégré.

LAISSER UN COMMENTAIRE