Comparatif GPU haut de gamme

0
5

Presence-PC publie un article très intéressant sur les derniers GPU de  NVIDIA et ATI. Les auteurs reviennent sur les forces en présence, comparent les architectures et les diverses fonctions avancées présentes, bien sur les indispensables tests et comparatifs sont présents. Quatre cartes sont comparées : NVIDIA GeForce 6800 GT et Ultra, ATI X800 XT, ATI Radeon 9700PRO… on aurait apprécier le comparatif avec une X800Pro… dommage.

« L’époque dans laquelle nous vivons est intéressante, car les cartes 3D sortent de ces années sombres où elles n’étaient que des accélérateurs de jouets, pour devenir des unités de calculs généraux hautement parallélisables à part entière. Le dernier pas sera franchi quand les constructeurs de GPU ne se poseront plus les questions du genre “À combien de shaders devrions nous limiter notre carte ?”, mais chercherons à créer de véritables machines de Turing. »

Tim Sweeney, chef de projet du Unreal Engine, Epic.

Le secteur haut de gamme constitue un paradoxe intéressant, tous domaines confondus. Il regroupe en effet les produits les plus attendus et les plus suivis par le grand public, alors que seule une minorité dispose des moyens et de l’envie nécessaires à leur acquisition. Si ce matériel touche par définition au domaine du rêve, c’est aussi parce qu’il intègre les dernières innovations du R&D dans un produit sans compromis. Or, ce sont ces mêmes innovations qui vont ensuite être déclinées sur les versions milieu et bas de gamme, mais en intégrant une contrainte de coût plus importante. Concrètement, il y a peu de chance pour qu’un produit haut de gamme raté donne naissance à des dérivés intéressants face à la concurrence (ex : GeForce FX 5800, 5600, 5200), ce qui est nettement plus problématique que le simple manque à gagner créé par le produit haut de gamme.

C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons voulu revenir sur les GPU haut de gamme, à quelques jours de l’arrivée des déclinaisons milieu de gamme : situer les architectures des deux constructeurs, y compris à l’échelle de l’évolution des GPU et des nouveaux moteurs phares (Doom 3, Source Engine, Chrome Engine, etc.). L’autre raison est que les choses ont bien évoluées depuis les lancements officiels, avec notamment l’arrivée de nouveaux drivers et de nouveaux jeux. Enfin, nous avons attachés une importance particulière à la qualité d’image et au choix des jeux.

Lire l’article complet sur Presence-PC (11 pages)

LAISSER UN COMMENTAIRE