Un portable pour un euro par jour

0
5

C’est aujourd’hui que le gouvernement lance sa fameuse mesure pour réduire la fracture numérique. La mesure consiste à permettre aux étudiants d’obtenir un ordinateur portable pour la modique somme de 1€ par jour, ils pourront obtenir des crédits bancaires à des taux sacrifiés, pour un montant de 1.000 euros minimum, somme qui leur servira à acquérir un portable remboursable sur 3 ans.

A l’occasion d’une conférence sur la rentrée universitaire 2004, le ministre de l’Education nationale François Fillon a présenté un plan prévoyant de faciliter l’accès des étudiants à l’informatique et à Internet. Tout détenteur d’une carte d’étudiant pourra ainsi acquérir un ordinateur portable “pour un euro par jour” (sur une durée de trois ans), selon la formule choisie par le gouvernement, via un crédit “à un taux inférieur à 3%”, a expliqué Bruno Sillard, le délégué ministériel en charge des nouvelles technologies pour le ministère de l’Education.

Pour cela, des partenariats ont été conclus avec une dizaine d’éditeurs de solutions informatiques, neuf constructeurs et six banques. Les étudiants intéressés pourront souscrire à des offres de crédit de 1.000 euros minimum remboursables sur 36 mois maximum. Toutes les parties prenantes de l’opération ont été mises en concurrence, tandis que les produits proposés ont dû passer le label qualité auprès du ministère. Par exemple, les portables qui seront commercialisés auprès des intéressés devront avoir une autonomie d’au minimum trois heures.

Les constructeurs ont donc puisé dans leurs gammes et ont tenté de faire une offre intéressante. Apple propose par exemple un iBook équipé d’un écran 14 pouces et d’une borne wi-fi pour 1.499 euros, “soit 25% de moins que sur le marché”, assure le représentant du constructeur à la Pomme. Même chose chez Sony
, qui propose deux machines: “sur le modèle à 1.200 euros, nous subventionnons 100 euros et nous donnons aussi une carte wi-fi à 130 euros”, soit une réduction de 19% sur le prix facial de la machine.

Du côté des banques aussi, on a fait un effort. BNP Paribas propose un taux de 4% assurance comprise. “Par rapport aux crédits habituellement accordés aux étudiants, nous avons fait un effort en vendant ces nouveaux prêts pratiquement à prix coûtant. Le taux nominal pratiqué ici est de 2,86% alors qu’il est normalement compris entre 3 et 3,5%”, précise le représentant de la banque française.

LAISSER UN COMMENTAIRE