Intel lance ses processeurs Sandy Bridge

0
9

C’est aujourd’hui, deux ans après Nehalem, qu’Intel lance sa nouvelle architecture Sandy Bridge.

La gamme de processeurs Sandy Bridge :

Les processeurs utilisant cette nouvelle architecture Sandy Bridge sont gravés en 32 nanomètres (comme les processeurs basés sur l’architecture Westmere déclinée de Nehalem) et utilisent un nouveau socket LGA 1155. Les cartes mères actuelles socket 1156 et 1366 sont donc malheureusement totalement incompatibles avec ces nouveaux CPUs. Les systèmes de refroidissement CPU pour socket LGA 1156 sont par contre compatibles avec les nouvelles cartes mères, les fixations étant identiques.

Les processeurs Sandy Bridge intègrent tous un IGP partageant le cache L3 (dont le nouveau nom est LLC pour Last Level Cache), un nouveau jeu d’instruction AVX (Advanced Vector Extension) ainsi qu’une nouvelle version du Turbo Boost. Pour le reste, les technologies qui ont fait le succès de Nehalem sont toujours présentes : contrôleur mémoire DDR3, contrôleur PCI-Express intégré, Hyper-Threading, architecture de cache à trois niveaux…

Pas moins de 29 processeurs Sandy Bridge (dont 14 sur desktop) sont prévus mais les modèles lancés ce 9 janvier sont les versions quad core, il faudra attendre le 20 février prochain pour la disponibilité des modèles Sandy Bridge dual core. La gamme de processeurs quad core disponible le 9 janvier est la suivante :

  • Core i5-2300 : 2,8 GHz, 3,1 GHz Turbo, 177$
  • Core i5-2400 : 3,1 GHz, 3,4 GHz Turbo, 184$
  • Core i5-2500 : 3,3 GHz, 3,7 GHz Turbo, 205$
  • Core i7-2600 : 3,4 GHz, 3,8 GHz Turbo, 294$
  • Core i5-2500K : 3,3 GHz, 3,7 GHz Turbo, 216$
  • Core i7-2600K : 3,4 GHz, 3,8 GHz Turbo, 317$

Chipsets H67 et P67 :

Le Socket LGA 1155 remplace le LGA 1156 et peut être accompagné de 4 chipsets : les Q67 et B65 qui sont destinés aux entreprises et les chipset H67 et P67 qui sont destinés au grand public. La plate-forme P67 est quasiment identique à la plate-forme H67 sauf qu’elle ne gère pas le HD graphics ingtégré au CPU mais par contre elle (et elle seule) permet l’accès aux réglages permettant l’overclocking CPU.

Les deux chipsets H67 et P67 gèrent enfin le SATA 6 Gb/s mais toujours pas l’USB 3.0 ; les fabricants de cartes mères devront donc toujours utiliser un contrôleur externe.

Tests et performances :

Nos confrères de la presse informatique ont réalisé des tests très complets de ces nouveaux processeurs. Les performances de ces nouveaux processeurs sandy bridge quad core sont tout à fait satisfaisantes par rapport à leur prix et leur consommation d’énergie en nette baisse par rapport aux processeur socket 1156. L’i5-2300 est ainsi 15% plus rapide que l’i5-750 et l’i7-880 est 20% moins rapide que le nouveau i7-2600. Le Core i7-2600 obtient des performances proche du puissant Core i7-970 hexa core.

L’i7-2600 vendu au prix du i7-870 est 24% plus rapide et l’i5-2500 surpasse de 26% l’i5-760 alors que leurs prix sont identiques. Cette hausse du rapport performance / prix chez Intel fait qu’AMD est bien en peine de rivaliser avec Intel (en attendant les processeurs Bulldozer ?) ; par exemple le Phenom II X6 110T (hexa core), vitrine de la gamme d’AMD, est en moyenne à peine au niveau d’un Core i5-2300, le moins puissant des quad core Sandy Bridge.

On peut tout de même noter quelques griefs vis à vis de ces processeurs. Le premier concerne l’overclocking qui est désormais très encadré par Intel : seuls les processeurs K vendus plus chers ont leur coefficient débloqué et l’overclocking n’est possible que sur les cartes mères avec chipset P67. Bizarrement le coeur graphique HD 3000, le plus performant, est réservé aux processeurs K ce qui est assez étrange car la grande majorité des overclockers utiliseront une vraie carte graphique même si l’IGP d’Intel est en gros progrès au niveau des performances (mais pas encore assez pour les jeux récents). Les autres critiques concernent l’absence d’USB 3.0 natif et des prix assez élevés pour les processeur i7 2600 et surtout 2600K.

Citation : En novembre 2008, Intel introduisait ses premiers processeurs basés sur sa nouvelle architecture Nehalem, les Core i7 LGA 1366. Après avoir été déclinée sur Socket LGA 1156 en septembre 2009, Nehalem fut ensuite déclinée en versions dual core et hexa core 32nm en janvier et mars 2010. Après plus de deux ans de bons et loyaux services, l’architecture Nehalem laisse aujourd’hui place à Sandy Bridge.

Lire le dossier Intel Core i7 et Core i5 LGA 1155 Sandy Bridge sur Hardware.fr

Citation : Cela devient rituel, Intel profite du début d’année et de l’ouverture du CES, le salon américain de l’électronique grand public, pour annoncer ses nouveaux processeurs. Et si l’année 2010 fut marquée par la déclinaison de l’architecture Nehalem sur le milieu et l’entrée de gamme, Intel attaque 2011 en levant le voile sur de nouveaux processeurs intégrant nativement un cœur graphique. Et attention, les puces Sandy Bridge n’ont pas grand-chose de commun avec les précédents Clarkdale : ici processeur et cœur graphique ne font qu’un, tandis que sur la génération précédente Intel faisait du rapiéçage.

Lire le dossier Intel Sandy Bridge : nouveaux processeurs Core i5/i7 sur Clubic.com

LAISSER UN COMMENTAIRE