Lancement et tests du Quad SLI de Nvidia

0
5

Quad SLI, c’est le genre de technologie que les sites d’informatique  (et leurs lecteurs) ainsi que les fabricants adorent. Rare sont ceux qui pourront un jour se payer une machine équipée de 4 cartes graphiques à plus de 500€ l’unité mais ce type de technologie fait beaucoup parler dans la presse. Pourquoi ? Simplement parceque ça fait rêver les passionnés et ça au moins c’est gratuit. 😉

D’abord lancé avec quelques partenaires en édition limitée dans des machines très haut de gamme (Dell, Alienware), Nvidia lance ce jour le quad Sli qui permet donc de profiter de la puissance de quatre GPU. Quelques sites ont pu tester une machine équipée de deux cartes 7900 GX2 (chaque carte étant dotée de deux puces G71à 500 MHz (GPU) / 1200 MHz (Mémoire)) en Quad SLI.

Comme on pouvait s’y attendre, le Quad SLi est surtout une technologie impressionnante…  sur le papier. Dans les tests, les performances du Quad SLi ne justifient pas son prix. Le gain de rapidité ne se fait sentir que dans les jeux optimisés (Doom 3 et FEAR) et n’est utile qu’à de très très hautes résolutions (1920×1200 ou 2560×1600) ou lors de l’utilisation de filtrages lourds (FSAA 8x + Aniso 16x). Dans la très grande majorité des cas le Quad Sli ne va pas plus vite ou ne sert à rien… pour le moment.

La disponibilité de ces sytèmes est normalement immédiate, mais les quantités seront très faibles…. quelques centaines d’exemplaires de cartes graphiques en France, au mieux.

De plus il est très conseillé aux éventuels amateurs d’attendre les 7950 GX2 fin mai, qui devrait coïncider avec la sortie de nouveaux drivers et devrait également apporter une avancée de taille : chaque carte bi-GPU pourrait être vue par le système comme une carte mono GPU (voir cette actualité).

Citation : Mi 2004, Nvidia remettait au goût du jour l’acronyme SLI de 3dfx avec son propre SLI (cette fois pour Scalable Link Interface) permettant de combiner les performances de deux GeForce. Disponible dans le commerce pour la fin de l’année, cette technologie a depuis fait son bout de chemin, l’amélioration des drivers et le marketing de Nvidia aidant.

Il ne faut toutefois pas surestimer son utilisation chez les joueurs, comme le rappellent les dernières statistiques de Valve effectuées en Mars sur 700 000 joueurs : 0.77% d’entre eux utilisent un système Multi-GPU, ces systèmes étant par contre à 98.2% des SLI, et à 1.8% des CrossFire. De plus, 0.2% des joueurs ont un 24″, et 0.1% plus grand.

Lire le test du Quad SLI sur hardware.fr

Citation : Fin novembre 2004, NVIDIA ressuscitait la technologie SLI (Scalable Link Interface) de feu 3Dfx, non sans la moderniser, afin de faire travailler de concert deux processeurs graphiques pour augmenter encore et toujours les performances du système 3D. Plus qu’une technologie graphique, le SLI était alors présentée par NVIDIA comme une véritable plate-forme, logique puisqu’il fallait disposer d’une carte mère munie d’un chipset signé par la firme au caméléon. Après des débuts difficiles tant au niveau du coût que des limitations technologiques initiales, la technologie SLI s’est petit à petit bonifiée au point de devenir une véritable option pour les amateurs de performances.

Lire le test du Quad SLI sur Clubic

    

LAISSER UN COMMENTAIRE