Nvidia lance la GeForce 9800 GX2 et le chipset nForce 790i SLI

0
6

Nvidia n’aura pas mis longtemps à réagir face à la Radeon HD 3870 X2 d’AMD en proposant à son tour une carte graphique bi-GPU, la GeForce 9800 GX2. Coupler deux GPU a l’avantage de permettre de faire du haut de gamme en utilisant un "vieux" GPU mais cette technologie a quelques inconvénients notamment au niveau de l’optimisation des drivers, du bruit ou de la place occupée. Cette carte est construite à l’aide de deux G92 (le GPU utilisé pour la 8800 GT et la 8800 GTS 512 Mo), la carte aurait donc du logiquement s’appeler 8800 GX2 ou 8900 GX2. Mais c’était probablement moins vendeur…

Nos confrères de la presse informatique ont publié leurs tests de cette carte aujourd’hui. Le bilan est mitigé. La GeForce 9800 GX2 permet à Nvidia de reprendre le titre de la carte graphique la plus performante (détenu par la Radeon HD 3870 X2 depuis 2 mois) et permet d’obtenir des gains de performances non négligeables dans les jeux les plus gourmands (comme le fameux Crysis où il est maintenant possible de jouer confortablement en 1920×1200). Mais les performances obtenues par cette carte sont en fait un peu inférieures à celles obtenus avec deux GeForce 8800 GTS 512 Mo en SLI. Logique puisque la GeForce est basée sur le même GPU avec des fréquences légèrement inférieure, la 9800 GX2 ayant cependant l’avantage de fonctionner sur n’importe quelle carte mère (SLI ou non SLI). Reste que cette carte devrait être vendue environ 550 euros (!) en France (certains constructeurs annoncent des cartes vendues en magasin à 499 euros TTC) et sera donc réservée aux plus fortunés. Pour les autres, nous recommandons plutôt de se contenter d’une GeForce 8800 GTS 512 Mo ou d’une 8800 GT (ou encore d’une 9800 GTX qui sortira la semaine prochaine) sur une carte nForce SLI récente qui permettra éventuellement de rajouter une ou plusieurs cartes graphiques en SLI, tri-SLI ou quad-Sli (!) si le besoin s’en fait sentir…

Citation : Au contraire de la Radeon HD 3870 X2 qui utilise un seul PCB sur lequel sont sont soudés les deux GPU, NVIDIA utilise deux PCB se faisant face et comportant chacun un GPU G92, dérivé de celui utilisé sur la GeForce 8800 GTS 512. Grossièrement dit, c’est un peu comme si on avait pris deux GeForce 8800 GTS 512 dépouillées de leur systèmes de refroidissement et qu’on les avait mise l’une en face de l’autre. C’est bien évidemment un peu plus compliqué que cela puisque cette carte bi-GPU a un fonctionnement SLI en interne ne nécessitant pas de chipset NVIDIA au niveau de la carte mère. Il faut dès lors un bridge interne entre les deux GPU, à la façon de la puce PLX sur les Radeon. On trouve en effet une puce labellisée NP200-SLI-A2 qui constitue le pont PCI-Express 2.0 entre les deux GPU. On notera également que les PCB sont reliés entre eux par un connecteur SLI comme un SLI classique. Le tout est encapsulé dans une coque en plastique noire protégeant les deux PCB. Ce double PCB permettrait d’éviter la transmission de la chaleur d’un GPU à l’autre, ce qui selon la firme de Santa Clara est le cas avec une carte à PCB unique. Toujours selon la firme au caméléon, la mémoire peut fonctionner à de plus hautes fréquences sur un système à double PCB grâce à la place disponible pour les « trace routes ».

Lire le test de la GeForce 9800 GX2 sur Matbe.com

Citation : AMD et Nvidia ont cette fois décidé de ne pas fabriquer un second gros GPU dérivé de leur première architecture DirectX 10 et de se contenter d’une version économiquement plus efficace de leur premier gros GPU qui supportait cette API. Ainsi AMD a opté pour le RV670 qui est un Radeon HD 2900 dont le bus mémoire a été revu de 512 à 256 bits et Nvidia pour le G92 qui est une GeForce 8800 GTX/Ultra dont le bus a été ramené à 256 bits au lieu de 384. Grâce à l’utilisation de procédés de fabrication plus avancés ces GPUs sont moins chers à produire en masse.

Lire le test de la GeForce 9800 GX2 sur Hardware.fr

 

Nvidia lance également, dans la foulée, son nouveau chipset nForce 790i qui est une version améliorée du 780i : en plus de la gestion native du PCI-Express 2.0, il apporte principalement le support de la mémoire DDR3.

Citation : Après un nForce 780i en demi-teinte, ce dernier faisant en fait plutôt office de nForce 690, Nvidia revient sur le devant de la scène 3 mois après avec son nForce 790i. Au menu des nouveautés, on trouve entre autre une gestion native du PCI Express 2.0 ainsi que l’intégration d’un contrôleur mémoire DDR3 – une première chez NVIDIA.

Lire le test du chipset Nvidia 790i sur Hardware.fr

Citation : Quelques semaines après le lancement du GeForce 9600 GT, une carte graphique milieu de gamme pour le moins surprenante, NVIDIA revient sur le devant de la scène avec une toute nouvelle carte graphique très haut de gamme, la GeForce 9800 GX2. Attendue depuis quelques semaines déjà, la GeForce 9800 GX2 est évidemment inspirée du GeForce 7950 GX2 et embarque non pas une, mais deux puces graphiques pour une puissance maximale.
Sorte de réponse du berger à la bergère, puisqu’AMD lançait en début d’année son Radeon HD 3870 X2, une carte elle aussi dotée de deux puces graphiques, le GeForce 9800 GX2 s’affirme sur le papier comme la nouvelle référence en matière de carte graphique très haut de gamme. Parallèlement à ce lancement, NVIDIA en profite pour lever le voile sur son nouveau chipset pour processeurs Intel, le nForce 790i SLI. Alors que le nForce 780i SLI ne nous avait pas laissé un souvenir impérissable, le nForce 790i SLI promet de corriger tous ses défauts ou presque. De quoi faire du couple GeForce 9800 GX2 et nForce 790i SLI, la plateforme de jeu idéale ?

Lire le test du chipset Nvidia 790i sur Clubic

LAISSER UN COMMENTAIRE