AMD lance officiellement ses processeurs Phenom II

0

A l’occasion de l’ouverture du CES de Las Vegas, AMD a lancé officiellement ses nouveaux processeurs Phenom II X4 .

Ces processeurs quadri-coeurs, gravés en 45 nm et comportant 758 millions de transistors, sont une amélioration des premiers Phenom qui n’ont pas rencontré le succès espéré par AMD. Ces phenom II sont en réalité une déclinaison grand public des processeurs pour serveurs Opteron lancé fin 2008 par AMD (voir cette actualité).

Deux processeurs sont lancés dans un premier temps :

  • Phenom II X4 920 cadencé à 2,8 Ghz, 6 Mo de cache L3, TDP 125 watts, format socket AM2+, 235 dollars
  • Phenom II X4 940 Black Edition cadencé à 3 Ghz, 6 Mo de cache L3, TDP 125 watts, format socket AM2+, 275 dollars

Nos confrères de la presse informatique ont publié des premiers tests de ces processeurs, et, globalement, ils sont assez positifs. En effet, les performances moyennes obtenues par les phenom II sont assez proches de celles des processeurs Intel Quad Penryn cadencés à la même fréquence et ces processeurs Phenom II semblent avoir pas mal de réserves pour une montée en fréquence future. La compatibilité avec la plate-forme AM2/AM2+ conjuguée avec des prix attractifs devrait permettre à AMD de reprendre un peu de couleurs dans le segment "moyennes performances" (le phenom II X4 920 à 235 dollars dépasse un peu le Q8300 à 224 dollars)… en tout cas tant qu’Intel n’abaisse pas drastiquement le prix de ses Quad core et de ses nouveaux processeurs Core i7.

Pour plus d’informations, consultez les articles de nos confrères :

Citation : Bien que le nom commercial retenu par AMD pour son nouveau processeur suggère des changements radicaux, il faut être clair dès le début de cet article : l’architecture de Phenom II est peu ou prou identique à celle des premiers Phenom. AMD ne s’en cache du reste pas tant il est évident qu’il faut plus d’une année pour concevoir une nouvelle architecture. A défaut d’embarquer une architecture révolutionnaire, Phenom II profite tout de même, comme nous le verrons plus loin, de diverses petites améliorations apportées à son architecture K10 et déjà étrennées avec Shanghai, la version serveur de son processeur. Pour le détail de l’architecture K10, autrement appelée Stars, nous vous renvoyons à notre article consacré aux premiers processeurs Phenom (voir ce test).

Rappelons tout de même les grandes lignes de l’architecture K10, celles-ci demeurant donc inchangées avec un design quadri-cœurs natif, un bus HyperTransport de troisième génération, un contrôleur mémoire intégré et un réagencement de la mémoire cache avec une diminution du cache de second niveau et l’apparition d’un troisième niveau de cache.

Lire le test des Phenom II X4 920 et 940 BE sur Clubic.com

 

Citation : Le Phenom revient, et il n’est pas content. Après des débuts difficiles, liés entre autre à des retards successifs puis au fameux bug du TLB, le Phenom n’a jamais su se positionner qu’en quad-core d’entrée de gamme. Une approche difficile nécessaire pour AMD qui du fait d’une gravure en 65nm a des coûts de production plus élevés que ceux d’Intel sur ces processeurs quad-core. En ce début d’année 2009, AMD lance donc le nouveau Phenom, dénommé tout simplement Phenom II, qui est censé offrir des performances supérieures de 20% à son prédécesseur.

Le premier gros changement se situe au niveau de la finesse de gravure, puisque l’on passe du 65nm au 45nm. Cette gravure plus fine, toujours sur des wafers de type SOI, est obtenue par AMD en faisant appel à une lithographie par immersion. Cette technique, co-développée avec IBM et qui sera également utilisée pour le passage en 32nm en conservant une lithographie optique, permet de réduire la longueur d’onde du faisceau lumineux utilisé pour la gravure en le faisant passer par un fluide intermédiaire (de l’eau pure).

Ceci permet donc à AMD de graver plus de transistors sur une surface plus réduite, puisque le Phenom II mesure 258mm² pour 758 millions de transistors, contre 285mm² et 450 millions de transistors. Qui plus est, comme d’habitude l’améliorer de la finesse de gravure devrait permettre d’abaisser la consommation.

A quoi servent 308 millions de transistors supplémentaires ? Principalement au cache. En effet, si les caches L1 et L2 restent inchangés à respectivement 128 Ko et 512 Ko pour chacun des quatre cœurs, le cache L3 unifié gonfle fortement puisqu’il passe de 2 à 6 Mo ! C’est ce cache qui est à l’origine du plus gros gain de performances à fréquence égale, avec un gain de 5% selon les dires d’AMD.

Lire le test des Phenom II X4 920 et 940 BE sur Hardware.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here