Intel lance 7 processeurs de bureau Core i5 et Core i3 32nm

0
9

Comme prévu, c’est aujourd’hui qu’Intel annonce le lancement de ses nouveaux processeurs entrée et milieu de gamme (sept déclinaisons en tout) destinés à la plate-forme LGA 1156. Ces processeurs se démarquent par une finesse de gravure en 32nm mais il ne s’agit pas vraiment d’une nouvelle architecture, "Westmere" est en fait l’équivalent de l’architecture "Nehalem" mais en version 32nm (au lieu de 45nm). La prochaine architecture réellement nouvelle d’Intel est prévue pour dans un an (nom de code Sandy Bridge) et devrait être d’abord gravée en 32nm puis déclinée fin 2011 en 22nm. Sept processeurs Clarkdale dual core sont lancés par Intel aujourd’hui, ce qui porte à dix le nombre de processeurs LGA1156 :

  • Intel Core i5-670 ; dual core ; 3,46 GHz ; GPU à 733 MHz ; 4 Mo L3 ; 73W ; 284 $
  • Intel Core i5-661 ; dual core ; 3,33 GHz ; 900 MHz ; 4 Mo L3 ; 87W ; 196 $
  • Intel Core i5-660 ; dual core ; 3,33 GHz ; 733 MHz ; 4 Mo L3 ; 73W ; 196 $
  • Intel Core i5-650 ; dual core ; 3,20 GHz ; 733 MHz ; 4 Mo L3 ; 73W ; 176 $
  • Intel Core i3-540 ; dual core ; 3,06 GHz ; 733 MHz ; 4 Mo L3 ; 73W ; 133 €
  • Intel Core i3-530 ; dual core ; 2,93 GHz ; 733 MHz ; 4 Mo L3 ; 73W ; 133 €
  • Intel Pentium G6950 ; dual core ; 2,8 GHz ; 533 MHz ; 3 Mo L3 ; 73W ; 87 €

Ces processeurs sont les premiers du genre à intégrer une solution graphique directement dans le packaging. Le GPU intégré est gravé en 45 nanomètres et offre des performances équivalentes à celles des chipsets graphiques intégrés Intel.

Les Clarkdale sont répartis dans 3 gammes, les Core i5 étant les modèles complets alors que les Core i3 sont dépourvus du mode Turbo qui permet d’augmenter la fréquence d’un core. Enfin, le Pentium G9650 n’a pas l’Hyper-Threading contrairement au autres et ne dispose que de 3 Mo de cache et d’un IGP fonctionnant à une fréquence inférieure de 200 MHz. Ces processeurs Clarkdale sont compatibles avec les cartes mères P55 Express mais il faut une carte mère à base de chipset H55 ou H57 (version avec Raid et 8 lignes PCI-E au lieu de 6) pour profiter de l’IGP intégré.

Nos confrères de la presse informatique ont pu réaliser des tests de ces processeurs. Les résultats obtenus par les processeurs i3 sont intéressants, notamment au niveau du rapport performances/consommation grâce à la technologie 32 nm. Pour le reste les nouveaux processeurs i5 dual core sont trop chers pour être intéressants par rapport au i5 quad core et l’intégration d’une partie graphique se révelent relativement sans intérêt pour les utilisateurs (niveau performances et prix). En fait cette technologie est plutôt adaptée aux ordinateurs portables (voir actualité suivante), on aurait aimé des versions desktop de ces i3 sans IGP (et donc encore un peu moins chères). L’intérêt de cette technologie n’est par contre pas nul pour Intel car il permet de diminuer les coûts et surtout d’évincer Nvidia du marché des IGP… La conclusion de nos confrères de Clubic.com résume bien le sentiment général de la presse vis à vis de ces puces Intel :

"Autre avancée technologique majeure : l’intégration dans le processeur d’un circuit graphique. Attendu, celui-ci est finalement fort décevant, qui a dit c’était prévisible ? Décevant sur le plan des performances et des fonctionnalités (toujours pas de DVI dual-link en 2010 ?), mais aussi sur le plan de l’intégration. Alors qu’on aurait pu penser que le processeur conserve comme sur la génération Lynnfield son contrôleur mémoire et son contrôleur PCI-Express, pour des performances optimales, il n’en est rien !

Le Clarkdale est donc ni plus ni moins que la réunion sur la même puce d’un G45 vaguement amélioré et d’un processeur double cœur. Une réunion qui se fait, nous l’avons vu dans les tests au détriment notamment des performances mémoire. Mais ce n’est pas le plus grave… Finalement quel intérêt d’intégrer le northbridge au processeur, au lieu de le laisser sur la carte mère ? Si cette redistribution des rôles a un vrai sens sur le segment des ordinateurs portables, elle est sans intérêt sur les PC de bureau : le processeur coûte plus cher à l’achat pour des performances graphiques de toute façon cataclysmiques, alors qu’une carte mère H55 nécessitera l’ajout d’une carte graphique tierce pour fonctionner avec tout autre processeur qu’un Clarkdale ! Et n’allez pas croire que le prix des cartes mères H55 soit bien plus attractif qu’auparavant : il faudra compter entre 80 et 140 euros pour une telle carte mère, soit plus ou moins le même budget qu’une carte mère G45.

Et lorsque l’on prend connaissance du tarif annoncé par Intel pour le Core i5 661… on ne comprend vraiment plus. Intel annonce un prix avoisinant les 180 euros TTC. Près de 200 euros pour un processeur double cœur donc quand le meilleur des quadri-cœurs d’AMD vaut 160 euros et offre de meilleures performances… et quand le Core i5 750 d’Intel offre quatre vrais coeurs pour 150 euros ? Est-ce bien raisonnable ?"

LAISSER UN COMMENTAIRE