Intel va investir 20 milliards de dollars dans deux usines en Arizona

0

« Intel est de retour » a lancé le nouveau PDG, Pat Gelsinger. 

Le fondeur a en effet annoncé un virage à 180° dans sa stratégie : Intel va ouvrir ses usines et devenir un fondeur qui produit pour d’autres entreprises via son service Intel Foundry Services (comme ses concurrents TSMC ou Samsung).

Pat Gelsinger s’est montré optimiste sur le 7 nm EUV (ultraviolet extrême), les premiers processeurs Meteor Lake sont attendus pour le second trimestre de cette année, mais la généralisation de cette finesse de gravure n’est pas attendue avant 2022 ou 2023. Si Intel a du retard sur la finesse de gravure, le géant dispose de certains avantages compétitifs au niveau de l’assemblage des puces (technologies Foveros et EMIB). Intel sait produire des « System in a package » (SiP) qui réunissent CPU, GPU, modem, mémoire (RAM, ROM) dans la même puce.

Intel va également donner accès à ses propriétés intellectuelles en matière de CPU x86 et GPU. Une révolution pour Intel qui autorisa ainsi ses clients à concevoir et produire leur propre puce x86 ! (à la manière d’ARM en passe d’être racheté par Nvidia). Des entreprises comme Google, Cisco, Qualcomm ou Microsoft sont intéressées par le programme Foundry Services. De manière générale, les acteurs de l’industrie devraient apprécier cette nouvelle qui permettra de limiter la dépendance à TSMC.

Intel Fab 42 Arizona

Pour répondre à cette nouvelle demande et à ses propres besoins, le PDG d’Intel a annoncé la construction de deux nouvelles usines en Arizona sur le site d’Ocotillo, à côté de Phoenix. L’investissement représente la bagatelle de 20 milliards de dollars. Deux autres usines en Europe et aux Etats-Unis devraient être annoncées dans le courant de l’année pour un investissement du même ordre.

Voir la conférence d’Intel :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here