ATI lance le chipset Xpress 3200

0
8

Ce n’est un secret pour personne, Ati aimerait bien augmenter ses parts de marché dans le domaine des chipsets (hors OEM) et imposer son CrossFire en concurrent sérieux de son grand rival Nvidia. La firme au caméléon a de l’avance avec le Sli, notamment sur les plates formes AMD, mais Ati continue ses efforts et lance aujourd’hui un nouveau chipset, une évolution du Radeon Xpress 200 qui supporte 2 ports PCI Ecpress 16x… exactement comme Nvidia avec le nForce4 SLI X16.

C’est donc aujourd’hui qu’Ati autorise la presse à dévoiler ses articles concernant ce nouveau chipset, certains confrères de la presse informatique viennent donc de publier des tests complets de ce nouveau chipset ATI… les résultats sont pour le moins mitigés, rendez vous sur les sites de nos confrères pour en savoir plus.

Citation : Depuis plusieurs mois, ATI tente tant bien que mal d’imposer sa plateforme CrossFire qui a eu un départ difficile face à un SLI plus mûr. En septembre dernier, soit lorsque CrossFire a enfin pu être testé, Nvidia en a profité pour lancer une évolution du SLI, le nForce 4 SLI X16 qui offre un bus PCI Express 16x à chaque carte graphique, alors que le nForce 4 SLI et le Radeon Xpress 200 se contentent de 2x 8x. Aujourd’hui, ATI revient avec une évolution de son chipset qui supporte également 2 ports PCI Express 16x.

Lire le test du chipset Ati Radeon Xpress 3200 sur Hardware.fr

Citation : C’est sous le soleil espagnol de Séville, qu’ATI a choisi de présenter à la presse européenne son nouveau chipset à destination des plates-formes AMD. Jusqu’alors connu sous le nom de code RD580, le nouveau venu est finalement baptisé CrossFire Xpress 3200 et incarne la nouvelle offre haut de gamme d’ATI en matière de chipsets AMD. Car disons le tout de suite, l’actuel RD480 (ou Radeon Xpress 200) n’est pas arrêté et va poursuivre sa carrière, il est d’ailleurs d’ores et déjà prêt pour le nouveau Socket d’AMD, l’AM2.

Lire le test du chipset Ati Radeon Xpress 3200 sur Clubic

Citation : Bien qu’ATI se vente de ses parts de marché sur le marché des chipsets, il est important de noter que jusqu’à présent le constructeur a surtout remporté des victoires chez les OEM. C’était particulièrement vrai en ce qui concerne ses deux premières générations (IGP 320 en 2002 puis Radeon 9100 IGP en 2003), intégrant chacune un core graphique et visant les solutions d’entrée de gamme. Cela reste exact pour le dernier chipset en date, l’Xpress 200/P lancé fin 2004 et qui bien que présenté comme un chipset visant les joueurs/overclockers, a largement failli à sa tâche qui était de concurrencer le nForce 4.

Lire le test du chipset Ati Radeon Xpress 3200 sur Presence-PC

LAISSER UN COMMENTAIRE